JACQUES DUTHOO

Dernier enfant d'Arthur DUTHOO et Germaine Delaleu.
Marié à Christiane PERROT... Ils auront quatre enfants:
Catherine (1941), Dominique (1943-1982), Marie-Martine (1945) et Bertrand (1948).

né à TOURS, le 19 février 1910
mort à PARIS, le 13 mars 1960

Commence à peindre en 1943
Première exposition en 1943 au salon d'automne en 1946
Premiers tableaux abstraits exposés en 1947, au salon des surindépendants
Achat de deux tableaux exposés par Winlhem Uhde
En 1946, expose chez Denise René avec Poliakoff
En 1948, expose chez Denise René avec Jacobsen et Poliakoff
Salon des Réalités Nouvelles, expose tous les ans depuis la création de ce salon.
Salon de Mai, expose pendant environ dix années
En 1951, expose chez Colette Allendy.
En 1953, expose à la Galerie de Beaune.
En 1954, expose à la Galerie Saint Laurent à Bruxelles.
En 1955, expose à la Galerie de Verneuil à Paris.
En 1956, expose à la Galerie de l'entracte à Lausanne.
En 1957, expose à la Galerie de Dina Vierny.
En 1958, expose à la Galerie Beno à Zurich.
En 1959, expose à la Galerie Ariel à Paris.
Rétrospective en 1960 à Tours.
Rétrospective en 1965 à la Galerie Ariel à Paris
Rétrospective en 1980 à la Galerie Barbizon à Paris

 

DUTHOO (Jacques), peintre et graveur à l'eau-forte, né à Tours en 1910, mort à Paris le 13 mars 1960. (Ec. Fr.).
Il ne commença à peindre qu'en 1943 et s'orienta presqu'aussitôt vers l'abstraction. Sa première exposition, avec Serge Poliakoff, à Paris, eut lieu en 1946, au salon des Surindépendants en 1947 et exposa tout au long de sa vie au salon des Réalités Nouvelles, dès sa création en 1947. Il figura aussi aux Salons Comparaisons et de Mai. Expositions particulières à Paris, Bruxelles et en Suisse; la dernière de son vivant ayant eu lieu à Paris en 1959. Puis le Musée de Tours, en 1961, et une galerie parisienne, en 1965, consacrèrent des expositions rétrospectives à l'ensemble de son oeuvre. Il fit une peinture classiquement abstraite, discrète avant tout, on y trouve de grands formats que dans les dernières années. Solitaire, souvent retiré à Tours, sa peinture est à son image, la forme en est calme et équilibrée, la gamme sobre dans les bruns.
BIBLIOGR. - Peintres Comtemporains (Mazenod, Paris, 1964).
MUSEES. - PARIS (Mus. Nat. d'ART MOD.). - TOURS (MUS. des BEAUX-ARTS.).

Source: BENEZIT


Source: BENEZIT (édition 1995)

Divers:

Il collectionne très tôt l'Art en général dont l'Art africain et pré-colombien.Aussi, il s'intéresse aux peintres comme André Bauchant dont il devient l'ami et le collectionneur.
Il entretient des relations d'amitié avec Max Ernst, Raoul Ubac et surtout Georges Rouault avec lequel il correspond pendant la guerre.